Pourquoi on éternue ?

pourquoi on éternue

Le printemps pointe son nez et il entraîne dans son sillon une grande vague d’éternuement pour tous allergiques. Mais vous êtes vous déjà demandé pourquoi on éternue ? Le pourquoi du comment va répondre à cette question.

Le pourquoi…

Vous l’aurez surement remarqué mais il est difficile, voire impossible de contrôler un éternuement. L’éternuement est une expiration involontaire qui a pour but de nettoyer le nez de toutes impuretés irritantes qui chatouillent la muqueuse nasale. L’expiration, violente et très bruyante, contracte tous les muscles de la cage thoracique ainsi que ceux du visage. Voilà pourquoi on éternue.

… du comment

Maintenant que le basique est dit, revenons un peu sur tout ce qui tourne autour de l’éternuement. Tout d’abord parlons un peu de la vitesse d’expulsion de l’air. J’ai toujours entendu dire que qu’un éternuement pouvait atteindre 150 km/h. 150km/h vous vous rendez compte de la vitesse que cela fait. Il irait plus vite qu’une voiture sur l’autoroute. Le pire dans tout cela c’est qu’avant que je fasse des recherches, j’y croyais, je tenais ça pour acquis. Non sérieusement, la vitesse de l’éternuement est de 4.5 mètres seconde ce qui fait 16.5 km/h. Ce qui est déjà pas mal.

Si on le compare à la vitesse à la quelle on marche, c’est plus de 3X plus vite. Sur ce point là, je vous conseille la lecture de ce document où ils expliquent comment ils sont arrivé au résultat de 16.5 km/h ( il est en anglais mais Google le traduit plutôt bien).

D’autres faits sur les éternuements

Outre le pollen, qu’est ce qui fait qu’on éternue? Et bien il peut y avoir plusieurs raisons comme la poussière, ou le poivre qui agissent en véritable irritant de la muqueuse nasale. Il y a aussi le rhume, pour les mêmes raisons. Mais plus étrange, il y a le soleil. Et oui, le soleil fait éternuer un quart de la population. On appelle ça le réflexe photo-sternutatoire. Et la raison est physiologique. La lumière en passant par le nerf optique excite le nerf qui jouxte ce dernier. Le nerf trijumeau. Ce dernier s’active et provoque un éternuement.

Peut-on retenir un éternuement? Officiellement oui. On peut tout à fait de le retenir et de l’étouffer. Par contre c’est tout à fait contre-indiqué. Toute la pression censée sortir par nos narines reste dans notre nez et cela peut provoquer des déchirures au niveau des vaisseaux sanguins.

Enfin est-il possible de ne pas fermer les yeux?

Et bien … non. Ce n’est pas possible. Lors de l’éternuement la pression au niveau du visage est telle que beaucoup de nerfs, dont le nerf facial sont contractés. Et c’est ce dernier qui contracte les paupières. Inutile de s’entraîner, il est impossible de ne pas cligner des yeux.

 

Voilà maintenant vous savez pourquoi on éternue. Si l’article vous a plus n’hésitez pas à le commenter et à le partager sur les réseaux sociaux. En attendant n’oubliez pas, le savoir n’attend pas!

Bonjour, je suis La petite curieuse et je suis une grande curieuse. Je me pose toujours plein de questions un peu loufoques et j’adore les questions de culture générale.

Laisser un commentaire