Le fromage fait-il faire des cauchemars ?

Le fromage fait il faire des cauchemarsAujourd’hui je réponds à une question pas piquée des hannetons, le fromage fait-il faire des cauchemars?

Le pourquoi…

Je vous avouerais que je ne me suis jamais posé la question, mais quand une personne m’a soumis ce sujet, je me suis dit allons y. Tout d’abords, plusieurs personnes affirme faire des mauvais rêves après avoir, par exemple mangé une raclette ou une fondue. Est-ce un phénomène psycho-somatique, c’est à dire que la personne qui mange du fromage se dit qu’elle va faire un cauchemar et donc le fait ou est-ce une réalité?

… du comment

Et bien il ce pourrait bien que ce soit une réalité. Des études menées au Royaume Unis par la British Cheese Board en 2005 ont fait un test sur 200 personnes. Ces 200 cobayes devaient manger 20 grammes de fromage, 30 minutes avant d’aller se coucher. À leur réveil il devait dire si ils avaient rêvé et si oui s’il s’agissait d’un rêve ou d’un cauchemar. Et bien sur les 200 participants, 67% ont rêvés. Mais aucun n’a fait de cauchemars.
Alors peut-on dire que le fromage fait rêver? Au vu de cette étude pas vraiment. En effet, il n’y avait pas de groupe ” placebo” et on ne sait pas la proportion de personne qui aurait rêvé sans avoir mangé du fromage.

Mais alors c’est vrai ou non?

En fait dans le fromage il y a ce qu’on appelle du Tryptamine qui est un composé chimique présent naturellement. Et ce tryptamine agit sur le cerveau et les neuros- recepteurs de sérotonine. C’est derniers influent sur le cycle circadien mais aussi sur le cerveau. Et la tryptamine s’apparente aux produits psychotropes. A forte dose la tryptamine, dont la structure est proche du LSD influe sur le neuros-recepteurs sérotonines.
Après avoir ingurgité une grande dose de fromage comme quand on mange une raclette, on peut avoir des hallucinations durant notre sommeil. Car oui, à grande dose, le fromage drogue.

Alors, existe t-il une dépendance au camembert?

Et bien pas vraiment. Contrairement à ce les scientifiques américains ont pu divulguer à la presse, le fromage n’est pas aussi addictif que les drogues dures. Même si il est difficile de résister à un bon morceau de fromage bien affiné, il ne crée pas d’état de manque, de tremblement ou d’obsession. C’est juste que les composés chimiques du fromage agissent sur les mêmes zones que les drogues dures telles héroïnes ou extazy.

Si ce sujet vous a intéressé, je vous conseille la lecture de l’article sur pourquoi le fromage fait des fils? En attendant n’hésitez pas à commenter cet article et à le partager sur les réseaux sociaux. Et n’oubliez pas, le savoir n’attend pas!

Bonjour, je suis La petite curieuse et je suis une grande curieuse. Je me pose toujours plein de questions un peu loufoques et j’adore les questions de culture générale.

Laisser un commentaire